Rss Feed
  1. STOP AUX CLICHES!!!

    lundi 11 mars 2013


    Allô la terre ? En quelle année vivons-nous ? Qu’est ce qu’il se passe ? Comment faire pour arriver à ce que la parité soit une chose du commun des mortels si l’on entend ce genre de choses immondes ? Je suis outrée, bouche bée, sidérée, je n’y comprends plus rien. Je ne pensais pas qu’une jeune femme, maman dynamique, professeur des écoles puisse dire une chose aussi obtuse !

    A l’heure ou l’on essaie de faire prendre conscience aux mœurs que la parentalité est une affaire de couple, quel qu’il soit, mais surtout père-mère, il faudrait qu’au moins les jeunes parents de notre génération y croient aussi. Je suis d’accord pour accepter que nous vivons dans un pays ou les mœurs sont bien encrés, les mentalités difficiles à faire évoluer mais si notre génération, les 25/30/40ans n’insufflons pas ce changement à la racine, rien ne changera.

    Voici la raison de ma colère. Lors d’un échange entre mamans de la classe de ma fille pour organiser un diner de fin d’année ‘mom’s only’ je raille mes amies qui répondent toutes du tac au tac un dimanche en fin d’après midi. L’une d’elle me répond ceci : ‘et bien oui, il y a des gens qui bossent,….et comme ça mon homme s’entraine à gérer les kids’.

    Bon je vais passer le fait que sa remarque sur les gens qui bossent ne m’ais pas plus,…. comme si tous les gens qui ne bossent pas le font de leur plein gré….. C’est surtout la plaisanterie sur son homme qui s’entraine à gérer les kids qui me tue…. Pour commencer, pourquoi il s’entraine? Ses enfants ont 6 et 4 ans je crois. Il lui faut combien de temps aux papas pour intégrer leur rôle de père ? Si on additionne l’âge des enfants de ce papa, ca lui fait déjà 10 ans d’expérience. (Alors je voudrais tout de suite et une fois pour toute, mettre les points sur les i aussi parce que je connais ce coupe de parents depuis 3 ans et que je les apprécie beaucoup. Ce papa, je ne trouve personnellement pas qu’il s’‘entraine’.. Il fait parti des papas présents dans la vie de ses enfants par le simple fait qu’il est là pour les accompagner à l’école, aux activités extrascolaire, je le vois tous les jours. Ensuite je voudrais vous informer que j’apprécie beaucoup cette maman qui à mon avis est un exemple de force féminine. Elle a reprit ses études alors que ses enfants étaient petits et à brillamment réussi sa reconversion professionnelle pour aujourd’hui travailler dans une branche qui lui plait : l’éducation nationale. Les gens qui me connaissent un peu savent que je soutien grandement ce genre de comportement et que je le stimule. Donc ceci n’est pas une attaque que je fais personnellement à ce couple de parents mais aux clichés qui se colle à la remarque de la maman, parce que malheureusement il y en a qui pensent réellement que l’éducation des enfants est la tâche unique de la mère. Et il y a beaucoup de pères qui ne savent pas –du tout-  gérer les gosses !) Les mamans elles, ont leur demande de savoir être mère dès l’instant ou elles le deviennent. Il faut compter sur elle pour tout, dès l’instant ou l’enfant vient au monde. Comme si elles ne découvrent pas au même moment que les papas le rôle du parent. C’est incroyable ! Rectifions les malentendus. Les femmes ne sont pas nées avec un détecteur de choses à faire quand on est parent. Sachez que les femmes apprennent toutes à leur propre rythme ce que le rôle d’une mère incombe. Il y a certaines femmes qui luttent tout autant que ces pères pour comprendre ce dont un enfant a besoin. Encore que les pères qui ne savent pas gérer leurs enfants ne le savent pas parce qu’ils ne se sont jamais posé la question et ces mères qui luttent elles, sont bien confrontées à la difficulté de la tâche de manière quotidienne. C’est donc plus un problème de luxe chez le père qu’une fainéantise du coté de la mère. L’intuition maternelle n’est pas distribuée de manière égale. Sachez-le ! Une mère se construit autour de son enfant et une mère n’est pas maman de la même manière avec tous ses enfants. Parce que chaque enfant a ses besoins personnels. Si les femmes savent le faire parce qu’il s’agit de leurs enfants, pourquoi est-ce que les pères auraient le luxe de ne pas savoir le faire aussi ? Ca c’est de l’ordre des clichés ! Moi je dis : STOP AUX CLICHES !!!

    Comment peut-on encore aujourd’hui en 2013 dire que les pères de nos enfants s’entrainent à gérer les enfants ? Cette attitude tend plus à conforter les pères dans leurs rôles de participant passif dans l’éducation des enfants. Ca donne une connotation temporaire et ponctuelle dans l’exercice de leur rôle.  Assez ! Ca suffit. Sachez mesdames que les pères sont parents au même titre que vous et que ce genre de langage ne devrait plus rentrer dans vos pensées. Même au titre de la plaisanterie. Il en est fini de cette vision archi désuète du rôle du père. Comment voulez-vous vous affirmer comme étant une femme active et de l’ère du temps si vous continuez à donner un genre le rôle du parent ? Comment voulez-vous que les féministes et les politiciens qui se battent aujourd’hui pour faire accepter la parité gagnent leur combat si vous à la maison vous maintenez et cultivez l’inégalité ?

    Je voudrais vous rappeler que lorsque vous vivez en ensemble avec votre conjoint, que vous décidez ensemble de fonder un foyer, vous devenez ensemble responsable de la vie de votre enfant. Ensemble vous lui apprenez à grandir, ensemble vous l’éduquez, ensemble vous en faite un adulte pour demain. Ensemble. Unis. Père et mère. Messieurs il est temps de retrousser vos manches de votre coté, de faire valoir vos droits, et enfin de mettre vos mains dans le vrai cambouis !

    Je ne veux plus jamais entendre ni lire ce genre de propos. La journée de la femme est passée, je suggère qu’on instaure désormais la journée de l’homme. Et oui, la parité c’est fait pour ca aussi, non ? Peut-être que le papa y retrouvera sa place. Peut-être qu’il pourra prouver à la gente féminine qu’il sait aussi gérer les gosses. Parce qu’il ne faut pas avoir une paire de nichons pour savoir qu’un enfant a besoin de manger aux heures ou les parents mangent aussi (si ce n’est qu’un peu plus tôt quand même), qu’un enfant doit être lavé au moins une fois par jour, qu’il doit se brosser les dents, que lire une histoire avant de dormir est agréable pour tous, etc.…. Parce qu’une mère fait avec son enfant, elle le fait avec elle-même aussi. Ca ne devrait pas être difficile pour les pères de deviner ce dont un enfant à besoin ! En ce jour qui sera alors béni par nos maris, je suggère qu’ils prennent entièrement les rênes de la maison avec tout ce que cela comporte ! Amen !

     
    |


  2. Dans le cadre de l’entre-aide et du soutien entre parents, je vous présente avec plaisir et non sans une touche d’émotion, une série d’interviews.
    J’ai choisi des thèmes proches de toutes nos questions de parents : comment s’organiser avec le retour au travail ? Je veux me reconvertir, mes raisons, mes démarches. Le congé parental, combien de temps, pourquoi qui quand comment ? Etc.,….
    Le premier thème que je voudrais aborder est celui du congé parental. Vous y découvrirez des parents qui ont fait ce choix. Leurs histoires, leurs organisations, leurs raisons. Ces interviews peuvent vous inspirer. Vous aider à trancher lorsque vous hésitez, ou même pourquoi pas, vous donner des idées complètement nouvelles et vous encourager à faire d’autres choix dont vous ignoriez l’existence.

    Je vous invite à découvrir Anne-Flore, mère de 3 enfants en congé parental depuis 12 mois à temps plein. Elle pense reprendre aux deux ans de son enfant, mais n’est pas encore certaine. Elle n’est pas sure, après une si longue absence, de retrouver son poste à son retour.

    Emploi2temps.fr : Bonjour. Merci de bien vouloir participer à cet entretien sur le thème du congé parental. Peux-tu te présenter en quelques mots ?
    Anne-Flore : Je m'appelle Anne-flore, j'ai 38 ans, je suis mariée, j'ai trois enfants de 8 ans, 5 ans et 17 mois. Je travaille à la Protection Judiciaire de la jeunesse en tant qu'éducatrice. En deux mots cela veut dire que je prends en charge des mineurs délinquants et en danger sur mandat d'un Juge des enfants.

     
    E2T.fr : Est-ce que ton avenir professionnel est différent depuis que tu es devenue mère ? Anne-Flore : Depuis que je suis maman il est clair que même si j'aime beaucoup mon métier, il n'est plus ma priorité! Mes enfants sont ma préoccupation première. Par exemple si l'un d'eux est malade, il est évident que je vais rester à la maison. Si on me propose une formation d'une semaine avec déplacement et sans pouvoir rentrer ce sera niet !


    E2T.fr : Comment en es-tu venue au temps partiel ? Comment est-il organisé ?
    Anne-Flore : A la naissance de ma grande, j'ai repris à 80 %. Je ne travaillais pas le vendredi tant qu'elle n'allait pas à l'école et ce rythme me convenait bien.Et puis mon petit garçon est arrivé. Il a passé du temps en ‘néonat’. J'avais du mal à le lâcher. J'ai pris 6 mois de congé parental et ai repris à mi-temps. Je travaillais deux jours et demi par semaine. Depuis la naissance de ma dernière choupette, je suis en congé parental, a priori jusqu'à ses deux ans.

     
    E2T.fr : Est-ce que les démarches ont été difficiles ?
    Anne-Flore : Cela n'a pas posé de problèmes avec mon employeur. Je lui en ai fait la demande et ai obtenu les jours que je souhaitais.


    E2T.fr : Comment est-ce que le temps partiel affecte ta vie de tous les jours ? Quels sont les côtés positifs (présence avec enfants, meilleurs répartitions des taches ménagères,…). As-tu du temps pour toi aussi dans ce temps partiel ou, est-ce uniquement pour les enfants ? Quels sont les cotés négatifs (moindre salaire, peur de perte de responsabilité au travail)?
    Anne-Flore : Alors en ce qui concerne mon mi-temps, c'est une bonne organisation et un bon équilibre sur un plan personnel. Je travaille mais je reste disponible pour ma famille. Je n'ai pas d'organisation figée, mais mes jours non travaillés me permettent d'être à la sortie de l'école, de prendre des rendez-vous, d'accompagner les enfants à leurs activités le mercredi, de faire les courses, etc.… La répartition des taches n'a jamais vraiment été modifiée. Quant au temps pour moi ? Oui parfois, un coiffeur, un massage, un peu de shopping. Enfin en même temps des choses que tout le monde fait ! Sur les points négatifs, évidemment le salaire. Une misère ! Et puis surtout la représentation des collègues. Pour certains quand tu travailles à mi-temps, tu es là en touriste ! Or, pour ma part et sans prétention je pense parfois bosser autant ou plus que d'autres sur un temps plein qui se dispersent ! Je bosse à fond, je fais souvent des heures sup ! On ne se refait pas ! Mais les représentations sont là et bien figées. Ne travaillant pas le vendredi, je ne peux pas non plus être présente aux tribunaux pour enfants. Je rencontre donc moins souvent les juges des enfants que mes collègues même s'ils sont destinataires de mes rapports. Je n'ai pas forcément le temps de mettre en place tout ce que je souhaiterais. Donc sur un plan uniquement professionnel, non ce n'est pas satisfaisant.


    E2T.fr : Une fois ton temps de temps partiel fini, comment penses-tu que tes enfants réagiront à ton retour au temps complet ?
    Anne-Flore : Je ne sais pas. J'imagine qu'ils auraient du mal quand même. Ils sont habitués à ce que sois disponible pour eux.


    E2T.fr : Comment est-ce que tu penses que cela va affecter votre nouvelle routine de parents qui travaillent à 100%.
    Anne-Flore : Je ne pense pas reprendre à temps plein.

     
    E2T.fr : Si c'était à refaire ?
    Anne-Flore : Oui, sans hésiter ! Je n'ai pas décidé d'avoir des enfants pour que quelqu'un d'autre les élève ! Très peu pour moi de les voir une heure le soir, de n'avoir aucuns contacts avec l'école, et de devoir régler le quotidien le week-end ! Je ne serais pas bien, j'aurais le sentiment de ne pas être à ma place.


    E2T.fr : Est-ce que tu le conseilles ?
    Anne-Flore : Si je le conseille ? Difficile à dire. Le ressenti de chacun est différent, le job joue aussi, la situation financière générale, le nombre d'enfants. Je fais donc une réponse de normand, en hommage à mon mari ! Il ne faut pas hésiter à prendre un temps partiel, même si ce n'est que pour un temps. Ceci dit je pense qu'à tous les âges les enfants ont besoin de nous. Des besoins différents, selon les âges, mais bien réels ! On peut aussi penser à alterner les temps partiels entre les deux parents.

     

     

     
    |


  3. Comment mieux se valoriser ?
     
    La reprise du travail après une première naissance peut être source d’inquiétudes. J’ai souvent entendu des mères dire qu’elles ne savaient plus si elles seraient capables de retravailler comme elles le faisaient avant de devenir mère. Outre le problème de devoir gérer cette nouvelle dynamique dualiste qui s’impose : maison versus boulot, les mamans pensent que la maternité les a privées de leurs facultés professionnelles… Comme si l’arrivée d’un enfant et les soins qu’on doit lui apporter prenaient la place qu’occupaient nos facultés professionnelles dans notre cerveau….
    Il est grand temps que les mœurs changent à ce sujet et que ces femmes qui reprennent le travail n’aient plus peur de le faire. Il faut aborder cette nouvelle phase de la vie avec assurance et détermination. A l’image d’un chef d’entreprise. Parce que c’est exactement ce que ces jeunes parents sont devenus ! Des chefs d’entreprise !
    Si l’on met le fonctionnement d’une famille sous la loupe et que l’on décortique ce qui la caractérise on y trouve les mêmes fondements que ceux d’une société.
    -          un statut
    -          un objectif 
    -          un budget
    -          des hommes et de femmes qui jouent chacun un rôle précis (un personnel à gérer)
    -          des ambitions
    Il est tout à fait naturel de gérer ces caractéristiques au sein de notre famille. On le fait de manière naturelle. Sans s’en rendre compte. Ce qui est bien dommage. Ne pas être conscient de ce parallèle avec la vie professionnelle et ne pas utiliser ces capacités ne favorise pas la mise en valeur du parent qui reprend le travail ! C’est pourquoi, quelques temps avant la reprise il faut remettre à plat ses objectifs. Se préparer psychologiquement à la nouvelle routine qui va s’installer. Se projeter dans sa nouvelle vie professionnelle et visualiser le changement de rythme de la vie privée. Sans oublier de se valoriser ! Ceci n’est pas mince affaire, mais elle est fondamentale pour le succès de votre retour en entreprise, quelque soit la place que vous y occuper ! Voici une liste (non) exhaustive des qualités que vous avez, dont vous ignorez peut-être l’existence, mais qui vous serons nécessaires pour comprendre que vous pouvez avoir confiance en vous et votre professionnalisme :
    -          Pour retournez au travail, vous commencerez par mettre en place une organisation irréprochable pour la bonne transition du mode de garde de votre enfant. Quelque soit votre choix : assistante maternelle, crèche, mamie, etc,… sachez que ce que vous venez de faire relève de la ressource humaine. Cela peut aussi être classé sous l’étiquette du management. Selon wikipédia ‘en français, on note que l'usage courant ne dissocie pas toujours les termes « management » et « gestion ».
    La nuance perceptible entre les deux termes ferait plutôt : d'une part pencher le terme « management » vers une pratique et un savoir-faire associés aux relations humaines dans un environnement personnel ou collectif .’
    En effet ! Vous avez été capable de faire une sélection de critères qui sont les meilleurs pour votre situation et vous avez engagé une personne qui y correspond.  
    -          Vous gérez l’emploi du temps d’une famille, les tâches ménagères (courses, ménage etc…). Ceci relève de la gestion ! Voici les termes de wikipédia à ce sujet : le terme « gestion » renvoie vers la pratique et le savoir-faire dédiés à la conduite des affaires en général (en entreprise ou dans le domaine économique). Sachez qu’il n’est pas donné à tout le monde de savoir prévoir à l’avance, gérer les stocks etc… utilisez donc cet atout pour vous mettre en valeur !
    -          Vous avez géré les dépenses familiales à moindre cout du à votre réduction de salaire avec votre congé parental, vous allez devoir gérer votre budget familiale avec un nouveau salaire, sans trop dépenser et en faisant en sorte que vous puissiez partir en vacances, payer les impôts, les frais fixes et acheter une fois de temps un temps un super petit cadeau surprise à votre enfant… ceci relève de la comptabilité ! Voici ce que Wikipédia dit sur les experts comptables : Un expert-comptable est un professionnel de la comptabilité. Il tient, contrôle, surveille, redresse la comptabilité des entreprises et entités juridiques. Il établit les bilans et comptes de résultats des entreprises,…
    -          Vous savez optimiser les weekends. Faire en sorte que vos temps de travail et votre temps familiale soient distincts. Vous profitez de vos instants de relâche pour faire retrouver vos proches et peut être même faire la fête. Ceci relève de l’événementiel !  
     
     
    Tout cela semble peut-être tiré par les cheveux mais c’est la réalité. Réfléchissez-y juste un instant. Vous avez certainement encore plus de qualité. Vous faites peut-être du sport, donc vous êtes quelque part compétitive ! Vous avez peut-être des hobbys, vous avez donc une âme artistique. Vous parlez peut-être une langue étrangère, vous avez donc la faculté de vous adapter à une autre culture,… J’en passe,…Chaque personne est unique et chaque personne mérite qu’on la regarde à sa juste valeur. Il faut malheureusement après une (longue) absence insister un peu pour rappeler aux personnes qui nous entourent au travail ce que nous valons. Mais il est nécessaire de le faire. Insistez ! Revandiquez vos droits, n’ayez pas peur de prendre des responsabilités meme au début de votre retour. Vous saurez très bien gérer. Peut-être même MIEUX que ce que vous n’auriez été capable de faire avant l’arrivée de votre enfant.
     
    Si aujourd’hui vous êtes en phase de reprendre le travail et que vous avez des doutes, n’hésitez pas à me contacter. Nous pourrons en parler, je pourrais essayer de vous guider. De vous libérer de vos craintes et vous apprendre à vous regarder d’un autre œil.
    Souvenez vous juste d’une chose : en chaque parent, sommeil un chef d’entreprise !
     
    Bonne reprise !
     
    |


  4. Pourquoi ce blog? Pourquoi ce sujet?

    lundi 11 février 2013

    Je viens d’un pays ou la parentalité n’est pas perçue de la même manière qu’en France.

    Les parents, quand ils le deviennent ou lorsqu’ils le souhaitent, peuvent décider de travailler au 4/5eme sans que cela n’ait d’impacte sur leur carrière professionnelle. Certaines de mes amies ont annoncé à leurs nouveaux employeurs qu’elles étaient tombées enceinte pendant leurs périodes d’essai pour des postes en CDI à responsabilités. Les nouveaux employeurs n’y ont vu aucun inconvénient dans le fait qu’une femme était amenée un jour ou un autre à avoir des enfants si tel était son souhait. De part le fait qu’ils ne pouvaient certainement pas avoir d’influence sur les vies affectives et privées de leurs nouvelles employées les patrons leurs ont à toutes, proposé de travailler aux 4/5eme au moment du retour au travail. Parce que tel est la coutume dans ce pays. Pour les pères et les mères. Ces annonces ont parfois été suivies de cadeaux de félicitations, sous formes de bouquets de fleurs et boites de chocolats….

    Moi, à mon retour de congé maternité, en France, en 2005, mon poste a été scindé en 3 et j’ai été licenciée pour une faute que je n’avais pas commise… une jeune maman ca ne collait pas dans la société. Aujourd’hui j’ai réussi à retrouver du travail mais il a été très difficile de concilier vie professionnelle et vie privée surtout lorsqu’on est mère d’une famille dite nombreuse. Effectivement avec trois enfants il est parfois bien difficile de gérer à 100% les deux fronts. Je considère donc que l’emploi des parents, père et/ou mère est double. Nous avons tous des responsabilités que nous partageons à part égales ou pas dans notre foyer. Nous sommes responsables de la vie de nos enfants, de leur bon développement moral et physique. C’est un job à plein temps. Nous devons aussi tous travailler. Essayer de remplir du mieux que nous pouvons les tâches professionnelles qui nous incombent, au niveau que nous avons. C’est un job à 40h par semaines… plus ou moins… Nous pouvons donc considérer que nous travaillons en 2 temps. Voilà pourquoi emploi2temps.fr

    L’idée derrière ce blog est de se soutenir, de s’entraider. D’apprendre des expériences des autres. D’accueillir les parents de jeunes enfants qui ont des questions sur le fonctionnement du congé parental. La CAF… De les soutenir pendant cette période qui peut parfois être vécue avec un plaisir fulgurant ou au contraire qui éloigne le parent de toute vie socialo-professionnelle. Quelques trucs et astuces à partager. Encourager….

    Je suggère aussi des interviews, sous formes de questions réponses.

    La question principale restera la conciliation privé/professionnelle et le partage de l’éducation, des tâches ménagères.

    Je vous proposerai aussi des articles pour vous soutenir dans vos démarches, au travail, dans votre développement professionnel et personnel.

    J’aimerai aussi aller à la rencontre de ces parents qui ont décidé de vivre à contre sens des idées reçues de la société dans la quelle nous vivons et qui ont inversé les rôles : maman travaille papa au foyer. Comment est-ce que cette formule fonctionne chez eux ? Quels sont leurs conseils et qu’est-ce qui a motivé leurs décisions autre que la motivation financière.

    Voilà en quelques mots ce projet ambitieux que celui d’emploi2temps.fr

    J’espère ainsi mettre en relation des personnes inspirantes avec celles qui ont besoin  d’inspiration. Mettre le pied à l’étrier aux jeunes parents. Mais surtout, j’espère que nous prendrons ensemble plaisir à faire vivre ce blog.

    A très bientôt et n’oubliez pas, de prendre du temps… pour vous !
    |


  5. A vos marques, prêts? Résolutions!!!

    vendredi 8 février 2013


    La nouvelle année est déjà bien entamée.

    A l’approche d’une nouvelle année, on fait souvent des bilans.

    Des listes exhaustives de choses à faire, refaire ou justement ne plus faire, arrêter.

    Les premières semaines de l’année sont remplies d’élan de positivisme.

    Mais la réalité des choses fait que dans les premiers mois, les résolutions se noient sous le poids de la routine qui reprend. Elles s’estompent, puis s’oublient. Et se grefferont à la liste que l’on fera pour l’année prochaine. Cela se fait de manière naturelle, sans que l’on ne s’en rendent compte… ou bien justement… on reporte consciemment à une autre fois.

    Et pour vous ? Comment ça se passe ? Vous avez réussi à tenir vos résolutions plus d’un mois ?

    Quelles étaient-elles sur le plan conciliation vie professionnelle, vie familiale ? Quels sont vos projets qui vous tiennent à cœur et comment allez-vous vous y prendre pour les réaliser ?

    En tous les cas, bonne année, bonne conciliation et bienvenus sur ce nouveau blog !
    |